L’alimentation vivante : un retour au bon sens et à la santé !

Alimentation Vivante

“Nous sommes ce que nous mangeons” Hippocrate.

Il est évident que ce que nous mangeons est le carburant qui permet de faire avancer le véhicule qu’est notre corps.
Tout comme nous ne mettons pas de gasoil dans une voiture à essence, il est bien évident que la qualité de notre alimentation est primordiale à notre santé sur tous les plans (physique, émotionnelle, psychique et énergétique).

Un peu d'histoire

Il y a longtemps, environ 2 a 3 millions d'années, l'Homme se nourrissait de beaucoup de fruits et de quelques légumes et plantes. Nous étions des cueilleurs, vivant sous les tropiques d'un unique continent. 
Cette alimentation frugale permettait au corps de disposer d'une grande quantité d'énergie. Car elle fournie une énergie quasi instantanée et durable mais en consomme très peu pour digérer et assimiler les nutriments.
Le bon sens serait alors de privilégier une alimentation frugale comme nos vieux vieux vieux ... ancêtres et de manger également quelques végétaux crus. C'est ce que l'on nomme l'alimentation vivante.

Dans l’histoire de l’humanité, la consommation de céréales est particulièrement récente. Les dernières avancées de la paléomédecine attestent que le déclin des grandes civilisations du passé (en particulier les Égyptiens) coïncide avec le développement de l’agriculture et la consommation intensive du blé et des produits laitiers. Les restes fossilisés montrent qu’avant l’agriculture organisée, la santé des êtres humains était excellente. L’Homme était grand et mince, il avait des os forts et des dents saines.  L’archéologie, grâce aux restes momifiés d’Égyptiens et aux écrits datant de cette époque, a permis de démontrer que c’est avec le développement massif de l’agriculture que sont apparus la plupart des problèmes de santé. L’étude des momies montre qu’ils souffraient de multiples infections bactériennes et parasitaires.

Notre physiologie

Notre constitution est proche de celle des grands singes ; dentition, longueur du tube digestif, durée de la grossesse, cycle féminin, et bien d’autre. Les animaux sauvages ont conservé un instinct leur permettant de se nourrir de ce qui leur convient. A ce titre les grands singes se nourrissent essentiellement de fruits puis de feuilles et enfin de quelques racines tendres. Il devrait en être de même pour l’homme, car comme toutes les espèces de la création, nous devrions être capable de nous nourrir avec les seuls moyens que nous offre notre corps. C’est à dire nos mains, nos jambes et nos dents. Je vous laisse imaginer la scène d’un homme tuant un animal à main nu et le dévorant encore tiède avec les poils, écailles ou plumes encore dessus. Vous en frissonnez d’horreur, et bien moi aussi ! Ce qui prouve bien que nous ne sommes pas les carnivores que nous pensons être.

L'alimentation vivante, c'est quoi ?

Manger vivant, c’est manger des aliments bruts, naturels, principalement végétaux et contenant encore l’ensemble de leurs principes actifs et de leurs nutriments.

L’alimentation vivante va aussi exclure les aliments aux procédés artificiels de conservation, les aliments transformés et industriels mais aussi les aliments trop cuits. Malheureusement, c’est une grande partie des produits présents dans le commerce !

« Qu’est ce que je mange alors ? »

Tout d’abord, il faut comprendre que vous n’êtes pas obligés de manger 100% “Vivant” pour avoir des résultats, 50% d’aliments vivants c’est déjà une excellente base ! D'ailleurs une période de transition vers cette alimentation est fortement recommandée afin de permettre au corps de s'adapter à son rythme et qu'il puisse ainsi éliminer petit à petit les résidus (et il sont nombreux croyez moi !) laissés par l'alimentation conventionnelle.

Nous avons perdu la connaissance et l’intérêt pour les produits vivants.
Il existe pourtant une incroyable diversité de produits délicieux que vous ne connaissez peut-être pas.

L'alimentation vivante regroupe donc :

  • les fruits acides et semi-acides ;
  • les fruits doux ;
  • les fruits aqueux ;
  • les fruits gras ;
  • les fruits oléagineux et noix trempés de préférence ;
  • les graines germées ;
  • les légumes racines ;
  • les légumes feuilles ;
  • les légumes marins ;
  • les salades et pousses vertes ;
  • les diverses plantes sauvages comestibles ;
  • les aliments et boissons lactofermentés ;
  • etc.

La palme d'or en alimentation vivante est pour les graines germées qui sont un vrai trésor de vitalité. Elles sont 20 à 40 fois plus riches en protéines que la viande, 4 fois plus riches en calcium que les produits laitiers, 3 fois plus riches en fer que le foie d’animal, sans compter leur richesse incroyable en enzymes et en énergie. Voir l'article Les graines germées : Trésor de vitalité

Comme nous l'avons vu précédemment, nous devrions privilégier principalement les fruits. Il devient donc important de rappeler ce qu'est un fruit.

Un fruit en botanique est ce qui succède à la fleur donc en ce sens beaucoup de ce que l'on pense être des légumes sont en fait des fruits. Par exemple, concombres, aubergines, courges, cougettes, poivrons, tomates, avocats... et j'en passe, sont des fruits. Cela laisse donc une très grande diversité et de variété différentes à manger.

Les légumes quant à eux sont tout le reste (carottes, choux, betteraves, salades...). On essaiera de les privilégier en jus surtout au début de la transition alimentaire afin d'en tirer toute leur quintessence et ainsi revitaliser notre corps. Voir l'article Les jus de légumes : bombes nutritionnelles.

Pourquoi devriez-vous manger vivant ?

L’alimentation vivante est simplement l‘alimentation la plus adaptée à l’homme.
Elle se rapproche le plus de l’alimentation originelle de nos ancêtres.
Les produits vivants sont d’une qualité incomparable et ils sont incontestablement la meilleure nourriture pour nos cellules.

Ils nous confèrent force, énergie et vitalité au quotidien.

Ce qui est intéressant avec les produits vivants c’est qu’ils détiennent l’ensemble de leurs vitaminesminérauxoligo-éléments ainsi qu’un bon capital enzymatique (micro-nutriments indispensables au bon fonctionnement de notre organisme).

De plus, les aliments vivants sont dit « bioactifs » : ils favorisent la vie, car ils nous confèrent vitalité et ajoutent à notre corps des réserves nutritives.

Le docteur Edward Howell, pionnier de la recherche sur les enzymes alimentaires aux USA avait fait un lien intéressant entre le capital enzymatique, la longévité et le niveau de vitalité d'une personne.
Un haut niveau enzymatique serait l’indicateur d’un très bon état de santé.

Pour information une enzyme est une protéine chargée d’accélérer les réactions chimiques à l’intérieur de notre corps.
Et où trouve-t-on une abondance d’enzymes ? Dans les produits vivants !

Malheureusement nous avons l’habitude de consommer des aliments industriels, transformés et cuits qui ont perdu une grosse partie voire la totalité de leurs nutriments et de leurs enzymes.
Ce sont des aliments « biocides » : ils détruisent la vie. On les appelle également aliments morts.
Non seulement ces aliments n’apportent plus rien au corps mais ils viennent littéralement lui voler ses réserves nutritives et enzymatiques.

Un aliment a besoin d’enzymes pour être digéré et assimilé. S’il a perdu les siennes il va devoir en trouver ailleurs et donc les puiser dans nos propres réserves, cela est très dangereux.

En nutrition, ce principe de vases communicants est très important à comprendre :

Lorsqu’un aliment est riche en nutriments (comme c’est le cas pour les produits végétaux frais), il participera à augmenter les réserves du corps et à améliorer notre capital santé et notre constitution.
Il nous donnera plus d’énergie et de vitalité, ainsi qu’une meilleure santé en général.

A l’inverse, les aliments à calories vides du commerce vont venir pomper les réserves nutritives et enzymatiques du corps.
Lorsque vous mangez un aliment mort comme une pizza, des chips ou des petits gâteaux, vous vous faites littéralement manger de l’intérieur.
Cela peut paraître bizarre mais c’est une réalité qui est à l’origine d’une grande majorité de nos maladies de civilisation.

Si vous vous sentez fatigué, mal dans votre peau, malade et au bord de la crise de nerfs, je vous conseille de remettre un peu de vie dans votre alimentation !

Nous sommes ce que nous mangeons

Quelques conseils pour changer vers une alimentation vivante

1. Mangez plus de fruits et de légumes

Ce n’est un secret pour personne : Il est important de manger plus de fruits et de légumes !
D’après les recommandations officielles, il faudrait en manger plus de 5 portions par jour (ce qui est en réalité très peu).

Malheureusement, beaucoup de personnes trouvent que cela leur reviendrait trop cher parce qu’elles n’ont pas compris la place que devraient tenir les produits végétaux dans leur alimentation.
Ils pensent à tord que les fruits et les légumes sont à additionner à leurs habitudes alimentaires. Ce n'est pas un ajout, c'est une substitution à laquelle il faut procéder.

Par exemple, ajouter un fruit au début de son repas.

Le bon comportement à adopter est de remplacer en partie ses habitudes alimentaires par des fruits et des légumes.
Il ne s'agit pas d'ajouter un fruit au repas mais bien de remplacer une partie de celui-ci. Il faut effectuer une transition vers une alimentation qui va faire une plus grande place aux produits végétaux.

Un autre exemple est de remplacer son petit-déjeuner traditionnel à base de pain, de beurre et de croissants par un repas constitué uniquement de fruits.

Ces changements progressifs de vos habitudes alimentaires seront très utiles pour rendre votre alimentation vivante et ne vous coûteront pas plus cher.

2. Consommez des produits frais

Après leur récolte, les produits végétaux perdent petit à petit leur potentiel énergétique et nutritif. Manger des produits frais c’est bénéficier de ce qui se fait de meilleur en alimentation vivante.

Au lieu d’aller dans les grandes surfaces, prenez l’habitude de fréquenter les marchés aux circuits courts et partez à la rencontre des petits producteurs locaux.

Il est évident qu'il est à privilégier les produits bio ou non traités. Ne pas oublier qu'ils ne sont pas à la portée de tous les porte-feuilles et qu'il vaut mieux manger des fruits et légumes traités que de ne pas en consommer du tout.

De plus, cultiver son propre potager reste la meilleure façon de profiter de produits ultra frais et d’une qualité défiant toute concurrence.

3. Privilégiez les légumes crus

D’après vous, quel légume possède le plus gros potentiel nutritif : un légume cuit ou un légume cru ?

Quelques chiffres :
La recherche a démontré qu’au moins 50% des vitamines B étaient détruites avec la cuisson. Lorsque la période de cuisson se prolonge c’est approximativement 85% des micro-nutriments qui sont détruits.
Selon le docteur Edward Howell, si la cuisson excède les 65°C, c’est l’intégralité des enzymes présentes dans les aliments qui sont détruites.

Vous l’aurez compris, le premier des gaspillages est de cuire ses aliments.
Éteignez le fourneau et passez à la CRUsine. Mangez en abondance des fruits, salades vertes, et crudités. Il existe énormément de recettes crues délicieuses.

Attention vous n’êtes pas obligés de passer au « Crudivorisme »(manger 100% cru) mais essayez d’intégrer le plus de repas crus possible.
Si vous faites partie des personnes qui ont du mal à digérer les aliments crus ou si vous appréciez tout simplement les repas chauds, ne vous forcez surtout pas !! (ce serait contre productif).

Privilégiez les cuissons douces à l’eau ou à la vapeur et évitez les phénomènes de carbonisation très toxiques pour notre corps.

J’espère que cet article vous aura fait prendre conscience de l’importance de l’alimentation vivante. Intégrez-la progressivement à votre quotidien et je vous assure que les résultats seront au delà de toutes vos attentes !

Être accompagné par un naturopathe formé à l'alimentation vivante afin de mieux vivre sa transition et ainsi aider son corps à se régénérer est un plus qui vous permettra d'aller encore plus loins.

Vous pouvez voir les disponibilités et prendre rendez-vous pour une consultation en visio-conférence en cliquant ici.

Plus d'informations sur la naturopathie ici.

Soyez Vivants, Soyez Heureux, Soyez en bonne Santé !!